Van de Ville

À la fin des années 70 à travers l’Amérique du nord, la populaire camionnette est transformée en salles de séjour aux tendances des plus fantaisistes sous l’infuence des mouvements hippie et disco. On assiste à une période marquée par des fenêtres panorama, des « stripes » aux formes et couleurs exaltées, et le recouvrement de toutes les surfaces intérieures en tapis « shag ».

Campwagon s’engage dans ce marché en réalisant initialement des camionnettes qu’elle nomme « Execu-van » et définit progressivement son propre style en développant une version plus classique aux allures de salons exécutifs qu’elle nomme « Van de Ville ».

Ce produit rencontre une très grande popularité tout au long des années quatre-vingt. On estime que l’entreprise a fabriqué près de 2000 Van de Ville. Selon Lucien Barbeau, la clientèle qui achète aujourd’hui les populaires « pick-up » était celle qui achetait 90% des « Van de Ville » Campwagon durant cette effervescente période.

 

Campeurs camionnettes Camper vans